4 conseils pour réussir ses diagnostics immobiliers

Les diagnostics immobiliers visent à porter un regard neuf sur l’état d’un bien immobilier avant qu’il ne soit vendu ou loué. Il en existe plusieurs qui ont chacun un rôle propre. Cependant, les mêmes conditions doivent être réunies pour espérer réussir un diagnostic immobilier quel qu’il soit. Contrairement à ce que beaucoup pensent, la réussite d’un diagnostic immobilier ne dépend pas uniquement du diagnostiqueur, mais plutôt des deux parties. Voici pour vous, quatre (04) conseils pour réussir vos diagnostics immobiliers.

Faire faire un diagnostic dès que l’on a des soupçons

Pour les diagnostics comme le diagnostic termites, vous n’avez pas forcément besoin d’un regard extérieur avant de savoir à quoi vous en tenir. En effet, les termites font sentir leur présence. Dès que vous remarquez la moindre petite chose qui puisse y être relié, il vous revient alors de faire faire un diagnostic au plus tôt. Plus vous attendrez, plus la situation s’aggravera. L’essentiel ici, c’est d’initier le diagnostic au plus vite.

A découvrir également : Canapé Chesterfield : bien choisir son canapé design

Outre le diagnostic termites, les diagnostics plomb, amiante, électricité et gaz, et assainissement doivent également être faits dès les premiers doutes. Gardez en tête qu’il en va de la santé et de la sécurité des nouveaux acquéreurs. Retardez les diagnostics pourrait également être un frein à la signature d’un contrat de vente ou de location. Plus tôt, ce sera fait, mieux ce sera.

Lire également : Ressources et informations sur les canapés

Rendre la maison accessible aux diagnostiqueurs, ainsi que ses composantes

Un diagnostic immobilier ne porte pas uniquement sur une partie d’une maison. Toute la maison doit être visitée et diagnostiquée. Pour réussir votre diagnostic immobilier, vous devez en tant que propriétaire, laisser circuler les diagnostiqueurs partout où besoin sera. Avant leur arrivée, les combles doivent être rendus accessibles, de même que les garages et toutes les pièces. Pour éviter d’être gêné pendant la visite, le mieux est de procéder à un ménage avant le rendez-vous des diagnostiqueurs. Néanmoins, il n’est pas question de cacher des parties touchées ou dégradée.

Il est de la responsabilité du diagnostiqueur de mentionner dans son rapport qu’il n’a pas eu accès à toute la maison si tel est le cas. Cela pourrait alors rendre dubitatifs les acquéreurs sur l’état de ces endroits qui n’ont pas été diagnostiqués.

Prévoir les papiers nécessaires avant l’arrivée des diagnostiqueurs

La réalisation de certains diagnostics comme le diagnostic électricité -gaz nécessite que certains documents soient fournis au préalable. Parmi les documents à préparer, on a les factures d’électricité et de gaz, l’attestation de conformité d’électricité-gaz, l’acte d’acquisition du bien…

Prévenir la Mairie si certains résultats s’avèrent positifs

Pour réussir vos diagnostiques, il n’y a pas que ce que vous faites avant et pendant qui compte. Vous devez aussi savoir la conduire à tenir si les résultats sont positifs ou mauvais. Dans le cas du diagnostic termites ou du diagnostic parasitaire, vous avez l’obligation d’en informer la Mairie. Vous devrez ensuite engager des travaux pour exterminer les parasites présents dans les murs. Il ne suffit donc pas de prendre toutes les dispositions en aval pour réussir ses diagnostics.